L'église de la ville de Gouesnou est la seule du territoire métropolitain à être classée aux Monuments Historiques.

A l’emplacement de l’édifice construit par Saint Gouesnou et dédié en 642 à Saint Houardon, bien des églises se sont vraisemblablement succédé au cours des siècles, mais nous n’avons malheureusement guère de traces. Nous savons seulement que celle qui s’élevait au début du XVIIe siècle était trop petite et trop basse et qu’il fallait démolir le corps de ladite église pour l’agrandir et la réédifier d’une autre façon. En forme de croix latine, l’église est composée d’une nef à quatre travées, d’un transept et d’un chevet à cinq pans. La tour clocher date du XVIe siècle. Il existe des vestiges noyés dans les maçonneries actuelles datant du XVe siècle.

Pendant les combats de la libération, l’église connaîtra la dévastation la plus terrible de son histoire.
La flèche fut décapitée au début d’août 44. Puis l’incendie de l’édifice dans la nuit du 12 au 13 août fit des dégâts immenses.
La restauration, commencée en octobre 1947, s’achèvera par la pose de vitraux en 1970.
Quant à la fontaine jouxtant l’enclos, il s’agit bien d’une fontaine de dévotion. Elle date également de la même période que l’église.

 

Localisation

Partager cette page sur :